Detection et surveillance des incendies de foret a travers le monde

Le programme européen d’observation de la Terre Copernicus aide les équipes de secours d’urgence à détecter et surveiller les incendies avec une résolution sans précédent.

Chaque été, partout dans le monde, des vents puissants, un temps sec et des températures élevées provoquent des feux de forêt rasant des milliers d’hectares de forêts, de champs et même des parcs nationaux. Cette année, alors que les niveaux de précipitations ont diminué de 30 %, les incendies majeurs ont été particulièrement nombreux. 

Selon le New York Times, les mois de juin et juillet ont vu leur nombre d’incendies augmenter de 30% comparativement à l’année précédente. Cette semaine, près de 3 700 personnes ont lutté contre 138 incendies en Colombie-Britannique (Canada) et plus de 6 000 ont reçu l’ordre d’évacuer leur domicile. Plus tôt, en juillet, des feux de forêt se sont déclarés dans tout le sud de l’Europe. En France, des incendies ont fait rage à moins de 15 km de la station balnéaire de Nice. En Croatie, ils ont endommagé des résidences dans la ville historique de Split. Les flammes ont également atteint le parc national de Donana en Espagne, une des plus importantes réserves naturelles du pays et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les données recueillies par les satellites Copernicus sont utilisées pour surveiller et détecter les incendies pouvant éclater dans les forêts et les villes, et ce, avec une résolution spatiale et une fréquence sans précédent de mise à jour de l’information. Les informations captées par les satellites, combinées à des données de prévision météorologique, permettent aux services d’incendie d’élaborer rapidement des plans efficaces en vue de prévenir et d’éteindre les feux de forêt. Ces informations sont également utiles pour analyser l’impact des incendies, évaluer les dégâts, mesurer la reprise de la végétation après l’incendie, et développer des mesures de rétablissement. 

Les satellites Sentinel-1 et Sentinel-2 facilitent la surveillance des incendies et l’évaluation des dégâts grâce à une imagerie radar et optique de haute résolution. Cette image composite montre les incendies à proximité de Split (Croatie) mis en image par le MIS (Multi-Spectral Instrument) présent à bord du satellite Sentinel-2A. Les clichés ont été captés le 17 juillet 2017. Le nuage produit par l’incendie est visible sur les photos et des zones jaunes et rouges indiquent des régions où des incendies sont probablement encore actifs ou récents. 

Wildfire

Le programme Copernicus

Cinq satellites Copernicus sont désormais en orbite (Sentinel 1A, 1B, 2A, 2B et 3A). Deux autres les rejoindront dans les prochains mois : Sentinel-5P et Sentinel-3B.

Six familles de satellites Sentinel constituent le cœur du programme européen de surveillance environnementale Copernicus. Elles fournissent un ensemble unique d’observations qui commence par les images radar de Sentinel-1, disponibles en tout temps de jour comme de nuit, et se poursuit avec les images optiques de Sentinel-2. Sentinel-3 observera les propriétés et le comportement des océans et de la surface terrestre, tandis que Sentinel-4 mesurera les gaz atmosphériques. Enfin, Sentinel-5 aidera à surveiller la qualité de l’air et Sentinel-6 fournira des observations de haute précision et opportunes sur la topographie des océans.

 

DÉCOUVREZ LA TECHNOLOGIE SATELLITAIRE QUI FAÇONNERA NOTRE AVENIR