Posted 3 février 2021 in Espace, Ingénierie, Nouvelles, Sécurité.
  • RHEA System B.V., basée aux Pays-Bas, se joint au consortium sur les systèmes aériens tactiques à faible visibilité sans pilote (Low Observable Tactical Unmanned Air System [LOTUS]) pour développer et produire des prototypes, et tester la nouvelle génération de systèmes d’aéronefs télépilotés (RPAS) tactiques.
  • LOTUS est une initiative du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (PEDID) qui vise à créer, à l’échelle de l’Europe, des aéronefs furtifs et cyber résilients sans pilote qui contribueront à assurer la compétitivité et la croissance des capacités de défense de l’Union européenne.

La filiale néerlandaise du Groupe RHEA fait partie d’un consortium ayant récemment décroché un contrat de 9,7 millions € octroyé par la Commission européenne dans le cadre du PEDID pour concevoir et développer des prototypes, et tester la nouvelle génération de systèmes d’aéronefs télépilotés (RPAS) tactiques. Le LOTUS est un aéronef furtif innovateur doté de mécanismes d’autoprotection permettant la détection, la reconnaissance et la catégorisation de cibles à l’aide de technologies d’intelligence artificielle (IA). Le RPAS tactique de l’initiative LOTUS sera conçu de façon à intégrer des fonctions novatrices répondant aux besoins opérationnels communs des ministères de la Défense de la Grèce, de Chypre et des Pays-Bas.

Le cahier des charges du programme LOTUS inclut le développement d’un vaisseau-mère en mesure de transporter jusqu’à quatre drones à ailes repliables lancés par tube. Ces derniers seront déployés à partir du vaisseau-mère et exécuteront des missions complexes de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (RSR), au cours desquelles le vaisseau-mère demeurera à distance sûre. Celui-ci, qui sera conçu pour répondre à des objectifs de faible visibilité et de grande endurance, comprendra de nombreux capteurs RSR et un système d’autoprotection contre les menaces ennemies.

Arne Matthyssen, directeur des solutions et des innovations pour RHEA, affirme : « Le Groupe RHEA est ravi de participer à ce prestigieux programme de défense de l’Union européenne. Avec l’appui du ministère de la Défense néerlandais, nous sommes responsables, dans le cadre du programme LOTUS, de mener l’ensemble des activités liées à la cybersécurité, par l’entremise entre autres de notre plateforme de conception simultanée axée sur la sécurité (Security Aware Concurrent Design Platform [SACDP]). De plus, en misant sur les réalisations de RHEA en matière de développement et d’ingénierie de systèmes spatiaux et sur notre plateforme unique de conception simultanée CDP4MD, nous sommes en mesure d’offrir une solide méthodologie de conception des aéronefs et des stations au sol de ce programme multidisciplinaire complexe.

« Le ministère de la Défense néerlandais, qui a répondu aux besoins opérationnels du programme LOTUS, entend surveiller étroitement sa progression, ayant pris note de notre participation, en tant qu’entreprise néerlandaise, au consortium. »

Financé par le ministère de la Défense grec, le programme LOTUS contribuera à assurer la compétitivité et la croissance des capacités de défense de l’Union européenne. Son coordonnateur industriel est l’entreprise grecque INTRACOM DEFENSE. Le Groupe RHEA voit à gérer l’ensemble des activités liées à la cybersécurité et à appuyer les phases de conception du système. Le programme, qui a vu le jour en décembre 2020, devrait se conclure en 2024.

Personne-ressource pour les médias : i.roels@rheagroup.com