Rapport spécial du Groupe RHEA

Comment le sectour spatial en Europe a fait face au challenge de la pandémie de COVID-19

 

Voir en mode plein écran

L’année 2020 sera à jamais connue comme l’année de la pandémie COVID-19. Tous les secteurs ont été touchés, y compris le secteur spatial, qui a réagi non seulement en surveillant la situation, mais aussi en poursuivant de manière proactive des projets visant à relever les défis causés par la pandémie et en aidant d’autres à faire de même.

Il est impossible de quantifier l’impact du secteur spatial – et la valeur des systèmes, données et technologies spatiaux – dans la lutte contre les effets de la pandémie de COVID-19. Mais il est clair que les contributions nombreuses et variées ont fait une différence significative. La situation a montré que les systèmes spatiaux pouvaient être rapidement réaffectés pour fournir des données essentielles aux décideurs politiques et aux prestataires de services. Elle a mis en évidence la valeur de programmes tels que Galileo et Copernicus et le modèle de fourniture de données gratuites et ouvertes. Elle a également démontré que les données et les technologies spatiales pouvaient constituer les fondements essentiels de solutions bénéfiques pour les individus, les communautés et les nations.

Ce document

  • met en évidence le rôle de l’espace dans la gestion des crises et souligne l’utilisation des données et des technologies spatiales dans un large éventail d’applications.
  • détaille les initiatives de financement créées par les gouvernements et les agences spatiales pour développer des produits et des services
  • souligne l’intérêt de concours tels que les marathons de programmation (hackathons)
  • explique comment la collaboration entre les agences spatiales et l’industrie a conduit à l’élaboration de tableaux de bord de données donnant un libre aperçu de toute une série de zones touchées par la pandémie.