BepiColombo prêt pour le site de lancement

La première mission européenne vers Mercure a reçu le feu vert pour ses préparatifs de lancement. L’engin spatial BepiColombo, ainsi que l’équipement au sol et les experts attachés à la mission, déménageront du centre néerlandais de l’Agence spatiale européenne (ESA) au port spatial européen de Kourou, en Guyane française, en avril prochain.

BepiColombo permettra aux scientifiques de mieux comprendre la formation et l’évolution de Mercure et du système solaire. La mission est une entreprise commune de l’ESA et de l’Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA).Elle se compose de deux orbiteurs scientifiques, MPO (Mercury Planetary Orbiter) et MMO (Mercury Magnetospheric Orbiter), et du module de propulsion MTM (Mercury Transfer Module), qui les transportera jusqu’à la planète la plus proche du Soleil.

La semaine dernière, la mission a passé une évaluation importante et reçu le feu vert pour son déplacement en avril vers le site de lancement, où l’engin spatial sera soumis à six mois d’intenses préparatifs. Les travaux comprendront l’habillage des orbiteurs dans une isolation protectrice afin de les préparer à l’impitoyable environnement de l’espace et aux températures extrêmes auxquelles ils seront exposés à proximité du Soleil, la mise en place et le test des ailes solaires et de leurs mécanismes de déploiement, l’installation du pare-soleil, le ravitaillement et l’assemblage des trois éléments.

Les dernières semaines verront la mise en place de l’engin spatial dans le lanceur Ariane 5 et la préparation du véhicule de lancement. L’ESA a confirmé que la fenêtre de décollage sera ouverte du 5 octobre au 29 novembre.

Separation after launch

Artist’s impression of the upper stage and payload launch adapter separating from the BepiColombo spacecraft stack about 30 minutes after launch. Credit: ESA/ATG medialab.

 

Une fois en orbite, l’engin spatial mettra 7,2 ans pour effectuer le voyage. Le module MTM transportera les deux orbiteurs scientifiques jusqu’à Mercure en combinant énergie solaire, propulsion électrique et neuf survols d’assistance gravitationnelle autour de la Terre, de Vénus et de Mercure.

L’arrivée de BepiColombo à proximité de la voisine du Soleil est prévue pour décembre 2025, avec une durée initiale de mission d’un an. Pendant cette période, les deux orbiteurs prendront des mesures complémentaires de Mercure et de son environnement à partir de différentes orbites, allant de l’intérieur profond de la planète jusqu’à son interaction avec le vent solaire, afin de fournir les connaissances les plus solides de Mercure jamais acquises.

En savoir plus sur BepiColombo dans la dernière édition d’OPENSPACE.

LE FUTUR DE L'EXPLORATION SPATIALE