Ouverture officielle du Centre de Référence Galileo

Le Centre de Référence Galileo a été officiellement inauguré le 16 mai à Noordwijk, aux Pays-Bas. Le centre servira les besoins des utilisateurs de Galileo en surveillant la précision et la disponibilité des données et en diffusant gratuitement les informations.

L’ouverture officielle du Centre de Référence Galileo (GRC) a eu lieu le 16 mai 2018.  Le Directeur exécutif de la GSA Carlo des Dorides, la Ministre néerlandaise de l’Infrastructure et de la Gestion des Eaux Cora van Nieuwenhuizen et le directeur général adjoint de la DG GROW Pierre Delsaux étaient présents à cette inauguration.

Galileo Reference Centre

Le GRC est appelé à jouer un rôle exceptionnellement important dans la surveillance et l’évaluation de Galileo et de l’opérateur de services Galileo en toute indépendance.  Ce faisant, il assurera la fiabilité du système dans son ensemble tout en confirmant aux parties prenantes que Galileo répond aux obligations et aux objectifs qui lui sont fixés.

C’est l’Agence du GNSS européen (GSA) qui assure l’exploitation et la maintenance de Galileo. Une des tâches essentielles de la GSA est de veiller à maintenir les besoins des utilisateurs finaux au centre du programme Galileo. Le nouveau GRC constituera une partie importante de ce processus en surveillant la précision et la disponibilité accrues offertes par Galileo et en diffusant gratuitement ces informations.

Le GRC devra notamment produire des rapports réguliers sur les performances de Galileo. Lors de l’inauguration du GRC, son directeur Peter Buist a déclaré : « Le premier rapport trimestriel est déjà disponible et révèle d’excellentes performances de Galileo, bien supérieures à l’objectif de précision de 7 m, alors même que le système n’est pas encore entièrement déployé. »

Tout au long de la journée d’inauguration, le centre a offert aux invités une série de conférences, présentations et séances de questions et réponses. Le studio de design interactif amstellodamois Moniker a créé pour l’occasion l’œuvre coopérative Painted Earth. L’application utilise un smartphone équipé du GNSS pour permettre aux participants de « peindre » virtuellement sur Canvas Earth. Le résultat est cumulatif et, un jour, les participants pourront peut-être voir la terre entière « peinte » sur leur écran.

LE FUTUR DE L'EXPLORATION SPATIALE