Cloud hybride ouvert scientifique à la conférence CHEP 2018

Le nuage informatique (‘cloud’) scientifique Helix Nebula a ouvert la 23e Conférence internationale CHEP (Computing in High Energy and Nuclear Physics) 2018. La conférence se tient du 9 au 13 juillet au Palais national de la Culture à Sofia (Bulgarie).

Durant CHEP 2018, plus de 600 professionnels de la physique nucléaire et des hautes énergies abordent les tendances et défis actuels des sciences numériques et expérimentales à forte quantité de données. La conférence s’est ouverte avec une session plénière de HNSCiCloud, le premier nuage informatique hybride pour la communauté scientifique européenne.

Soutenu par 10 grands organismes de recherche européens, dont le CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire) et l’UK STFC (‘Science and Technology Facilities Council’), HNSCiCloud vise à faciliter le partage de découvertes et de recherches scientifiques au sein de la communauté scientifique.

À l’occasion de la session plénière de CHEP 2018, Alastair Pidgeon, Directeur Commercial du Groupe RHEA, a présenté l’approche multi-cloud déployée dans HNSciCloud.

« Notre solution permet à la communauté scientifique d’accéder à des ressources infonuagiques commerciales provenant de multiples fournisseurs, en toute sécurité et transparence », a déclaré Alastair Pidgeon lors de la session plénière.

CHEP 2018

Sous la houlette du Groupe RHEA, le consortium compte en ses rangs SixSq, le fournisseur de logiciels infonuagiques, ainsi que les grands prestataires de services infonuagiques T-Systems et Exoscale, et le prestataire de gestion de données Cyfronet. Ensemble, les entreprises construisent de bout en bout une plateforme multi-cloud qui répond aux besoins complexes de la communauté scientifique européenne.

Une des principales caractéristiques de la plateforme multi-cloud est sa flexibilité. Grâce au système de courtage Nuvla développé par SixSq, les utilisateurs peuvent choisir le nuage informatique à utiliser en fonction du prix, des performances, de l’emplacement ou de pratiquement n’importe quel autre facteur.

« Le service Nuvla est entièrement neutre vis-à-vis des prestataires de services infonuagiques. Avec Nuvla, les utilisateurs peuvent déployer leurs machines virtuelles et conteneurs de logiciel sur n’importe quel nuage. Ils peuvent avoir leurs propres outils d’orchestration et peuvent finalement déployer directement leurs services sur les nuages de leur choix par le biais de leurs interfaces natives », a expliqué Alastair Pidgeon.

Nuvla permet aux utilisateurs de s’authentifier avec leurs informations d’identification académiques en ligne pour gérer des ressources de calcul et accéder à des données stockées localement ou sur le nuage de leur choix. Les utilisateurs peuvent déployer des machines virtuelles et/ou des conteneurs de logiciel sur plusieurs nuages, et en surveiller l’usage ainsi que les performances.

« Dans le futur, quasi n’importe quel autre nuage informatique public ou commercial pourrait être intégré à condition d’être connecté au réseau GÉANT et de répondre aux exigences minimales de performances et de fiabilité », a ajouté Alastair Pidgeon.

La plateforme prend également en charge les fédérations d’identités eduGAIN et Elixir AAI (SAML 2.0), permettant ainsi aux utilisateurs d’accéder aux ressources infonuagiques par l'entremise d’un navigateur web, d’une interface programmable (API), ou d’une interface de ligne de commande (CLI).

Pour faciliter l’échange de données entre les infrastructures locales et infonuagiques, le consortium utilise OneData de Cyfronet. Cette plateforme est une solution hautement performante de gestion de données qui offre un accès harmonisé aux données sur plusieurs environnements répartis à travers le monde.

« Ensemble, Nuvla et Onedata prennent en charge les besoins divers des scientifiques grâce à trois nuages commerciaux européens (Open Telekom, Exoscale et Advania) qui fournissent des ressources infonuagiques sûres et hautement performantes, incluant un service de calcul de haute performance et l’accès à des processeurs graphiques », a ajouté Alastair Pidgeon en conclusion.

DES SOLUTIONS D’INFONUAGIQUE SUR MESURE QUI ÉVOLUENT AVEC VOTRE ORGANISATION

Nous fournissons au CERN et à d’autres institutions de recherche de l’UE la première plateforme cloud hybride européenne pour la recherche et l’innovation scientifiques.