Posted 16 mars 2018 in Actualités, DFMS, Observation de la Terre.

Le service de mitigation des sécheresses et inondations (Drought and Flood Mitigation Service – DFMS) a recours à une modélisation améliorée du climat pour atténuer l’effet des sécheresses et inondations en Ouganda. L’équipe vient de publier la première version test cette semaine lors d’un atelier organisé à Kampala (Ouganda).

DFMS, dont le lancement est prévu pour décembre 2019, offrira aux agriculteurs et aux décideurs des prévisions de haute qualité et facilement compréhensibles qui leur permettront de contrer efficacement les effets négatifs sur l’agriculture.

« L’an dernier, l’équipe de DFMS a travaillé avec des organisations ougandaises pour les assister avec des compétences et des technologies spécialisées. Aujourd’hui, la plateforme DFMS entend établir des dialogues avec différents utilisateurs potentiels au travers de différentes phases de développement afin de s’assurer que le service peut être adapté sur mesure à l’Ouganda et au-delà. », a déclaré Paul Healy, chef de projet senior.

Au travers de ses rencontres et discussions avec des groupes nationaux et ruraux, l’équipe de DFMS a identifié divers intérêts communs pour le service, notamment des informations améliorées concernant le début des saisons des pluies, l’emplacement des zones à risque d’inondation, l’état d’humidité des sols, des informations sur les terres cultivées et la fourniture de prévisions saisonnières en temps opportun. 

Le projet DFMS fait partie du programme de partenariat international (IPP) de l’Agence spatiale du Royaume-Uni, un programme de 152 millions de livres sterling en 5 ans conçu pour financer des partenariats entre les experts spatiaux britanniques et des gouvernements et organisations de pays émergents et en voie de développement à travers le monde. Le Groupe RHEA dirige un consortium composé d’entreprises du Royaume-Uni, dont Environment Systems, Pixalytics, Databasix, AA International, AgriTechTalk International, HR Wallingford, le Met Office, Mercy Corps et Oxford Policy Management. Le consortium collaborera avec des partenaires internationaux, dont les ministères ougandais, Kakira Sugar Company et l’ONG Green Dreams/iCOW afin d’assurer la réussite du projet.

Présentation de l'atelier DFMS en mars 2018

Atelier DFMS mars 2018
Atelier DFMS Ouganda mars 2018