Posted 22 mars 2021 in Actualités, Espace.
  • Le Groupe RHEA célèbre le lancement de la mission ELSA-d d’Astroscale après avoir fourni les systèmes de contrôle et d’automatisation de mission au centre national de contrôle des opérations d’entretien en orbite, basé à Harwell, au Royaume-Uni, pour le vol inaugural d’avant-garde.
  • ELSA-d est la première mission commerciale à faire la démonstration des technologies de base nécessaires à l’amarrage et à l’enlèvement des débris dans l’espace, une étape importante pour étendre les services en orbite et assurer la sécurité et la durabilité de l’espace dans l’intérêt des générations futures.

Le Groupe RHEA célèbre le lancement du démonstrateur ELSA-d (End-of-Life Services by Astroscale demonstration), envoyé dans l’espace le 22 mars 2021 depuis Baïkonour, au Kazakhstan. RHEA travaille en étroite collaboration avec Astroscale depuis 2018, année où le Groupe a été chargé de mettre au point les systèmes de préparation, de contrôle et d’automatisation de mission au centre national de contrôle des opérations d’entretien en orbite, qui se trouve au centre Satellite Applications Catapult à Harwell, au Royaume-Uni.

La mission ELSA-d est composée de deux engins spatiaux, un « serviteur » et un « client », amarrés l’un à l’autre avec succès au moment du lancement. Le serviteur est équipé de technologies de rendez-vous de proximité et d’un mécanisme d’amarrage magnétique, tandis que le client, qui imite un satellite défunt, est équipé d’un plateau magnétique permettant l’amarrage. Le serviteur s’amarrera au client et s’en détachera à répétition dans le cadre d’une série de démonstrations techniques visant à prouver sa capacité à trouver des débris et à s’y amarrer. Les démonstrations réalisées comprennent la recherche et l’inspection du client, le rendez-vous avec le client et l’amarrage, avec et sans culbutage.

« Nous vivons un grand moment de l’histoire pour ce qui est de l’enlèvement des débris dans l’espace, et le Groupe RHEA est fier d’y participer », affirme John Bone, directeur commercial chez RHEA. « L’équipe de RHEA a collaboré de près avec Astroscale afin d’adapter les technologies à la mission et de les mettre à l’essai. Pour répondre aux exigences élevées d’Astroscale, l’équipe a dû véritablement sortir des sentiers battus afin de trouver des moyens de surveiller et de contrôler l’engin spatial en toute sécurité et d’assurer une communication quasi continue durant les activités de démonstration critiques. La solution de RHEA a été intégrée aux activités de planification et d’exploitation de la mission, permettant à Astroscale de profiter d’opérations efficaces et automatisées dans le cadre d’une mission novatrice d’une grande complexité. »

« Durant les démonstrations d’inspection et de rendez-vous, l’équipe d’exploitation d’Astroscale doit être en communication de façon pratiquement permanente avec l’engin afin de recevoir d’ELSA-d des images et des données en temps quasi réel », explique Alberto Fernandez, responsable de l’ingénierie des systèmes au sol. « Pour répondre à cette demande, les systèmes de contrôle et d’automatisation de la mission développés par RHEA automatisent les communications entre l’engin spatial et une série de stations au sol situées partout dans le monde de façon à assurer le flux des données durant ces activités critiques. Pour simplifier encore davantage les opérations, RHEA a mis en place un support pour nos opérations basées sur des fichiers qui permet un téléversement et un téléchargement solide de fichiers entre le sol et l’engin, » ajoute Alberto.

Les futures missions du satellite ELSA sont prévues avec la capacité de capturer et d’éliminer jusqu’à trois satellites défectueux en une seule mission afin de réduire les coûts d’un service d’enlèvement des débris pour les opérateurs de satellites.


Personne-ressource pour les médias du Groupe RHEA : i.roels@rheagroup.com

Image gracieusement fournie par GK Launch Services