Posted juillet 17, 2020 in Espace, Nouvelles, Observation de la Terre.

La jeune entreprise DryGro, basée au Royaume-Uni, se lance dans la culture de variétés de plantes aquatiques à teneur élevée en protéines dans le but de développer une source d’alimentation durable pour le bétail.

Le Groupe RHEA appuie le projet de DryGro par l’entremise de sa technologie d’observation de la Terre pour la surveillance de l’environnement, qui viendra favoriser l’amélioration des conditions agricoles et accroître le rendement et la teneur en protéines des cultures.

Le contrat remporté par RHEA prévoit le recours à l’expertise de l’entreprise en matière de collecte de données d’observation de la Terre pour appuyer la jeune société britannique DryGro, qui cherche à développer une option de rechange au soja dans l’alimentation du bétail. Le projet novateur de DryGro, qui s’inscrit dans un programme de l’Agence spatiale européenne et est financé par cette dernière, mise sur l’utilisation d’un macrophyte flottant communément appelé Lemna ou « lentille d’eau ». L’entreprise entend transformer ce macrophyte en aliment à teneur élevée en protéines pour le bétail, dont la production nécessiterait beaucoup moins de terres agricoles et d’eau.

John Bone, directeur commercial chez RHEA, a affirmé : « Cet été, nous commencerons à travailler aux côtés de DryGro, de BuildX Studio et de Hyper Collective afin d’organiser les données tirées de l’observation de la Terre et de l’Internet des objets qui nous permettront d’assurer la surveillance d’un environnement agricole contrôlé à Naivasha, au Kenya. Ces données formeront une boucle de rétroaction qui pourra améliorer les conditions agricoles et accroître le rendement et la teneur en protéines des cultures.

« Les données satellitaires faciliteront l’analyse des informations recueillies par les détecteurs au sol et permettront d’établir des prévisions météorologiques et de mesurer la chaleur au sol ainsi que le taux d’humidité environnant. Nous souhaitons que ces données permettent à DryGro d’optimiser son contrôle de l’environnement agricole. »

Les lentilles d’eau sont un fléau bien connu dans les étangs et les lacs. Elles croissent rapidement à la surface de l’eau, qu’elles appauvrissent en oxygène en empêchant sa diffusion et la production photosynthétique. Ce processus s’avère néfaste pour les poissons ou les algues. Les lentilles d’eau sont toutefois riches en protéines et ont une croissance extrêmement rapide, leur biomasse doublant tous les deux jours.

Le défi, pour les responsables de ce projet avant-gardiste, est d’en faire une source d’alimentation commercialement viable par rapport au soja, l’une des quatre cultures les plus répandues dans le monde. La culture du soja se pratique sur des terres agricoles arables, nécessite énormément d’eau et contribue de façon importante à la déforestation de masse et à la perte de biodiversité. À l’opposé, DryGro prévoit de cultiver les lentilles d’eau dans des structures semi-cylindriques dotées de systèmes de filtration de l’eau en circuit fermé nécessitant une utilisation beaucoup moins intensive des terres et pouvant être mises en place à un plus grand nombre d’endroits. Les lentilles d’eau sont susceptibles de produire des protéines destinées à nourrir les animaux huit fois plus rapidement que la fève de soja traditionnelle, et d’ainsi remplacer cette dernière dans l’alimentation du bétail. Les lentilles d’eau présentent également l’avantage d’utiliser 99 % moins d’eau que le soja, la totalité de l’eau utilisée pouvant être récupérée.

Comme l’a observé John Bone : « Il s’agit là d’un projet véritablement novateur, auquel le Groupe RHEA est fier de prendre part. L’offre de technologies, de solutions ou de services contribuant à la durabilité de notre planète s’inscrit parfaitement dans la mission de notre entreprise. Nous avons tous un rôle à jouer pour nous assurer de léguer aux générations futures un monde viable. »

 

Les opinions exprimées ci-dessus ne sauraient en aucun cas être considérées comme reflétant la position officielle de l’Agence spatiale européenne.

Personne-ressource pour les médias : mcc@rheagroup.com

À propos du Groupe RHEA

Le Groupe RHEA est une société privée d’ingénierie et de solutions professionnelles, fournissant des solutions d’ingénierie sur mesure et des services de sécurité et de développement de systèmes pour l’aérospatiale, la défense, les administrations publiques et d’autres organisations gérant des infrastructures nationales essentielles. Depuis sa création en 1992, le Groupe RHEA s’est forgé une réputation de partenaire de confiance, développant des solutions sur mesure qui contribuent à stimuler les initiatives organisationnelles et culturelles et à créer une valeur ajoutée durable pour ses clients.

Basé en Belgique, le Groupe RHEA emploie plus de 500 personnes et possède des bureaux en Belgique, au Royaume-Uni, en République tchèque, en Italie, en France, en Allemagne, en Espagne, en Suisse, aux Pays-Bas, au Luxembourg et au Canada, et est présent sur les sites de ses clients dans toute l’Europe et l’Amérique du Nord. Le Groupe RHEA est certifié ISO 9001 et ISO 27001.